Les mutations du produits de luxe: le parfum

I : Les mutations du produit de

luxe: le parfum

 

A. Evolution du produit à travers l'histoire


L’Antiquité :

L’utilisation du parfum remonte à l’Antiquité.

L'étymologie du mot, du latin " per-fumum " signifiant "à travers la fumée", atteste de ses origines sacrées, comme médiateur entre les dieux et les hommes. D'une époque à l'autre, le parfum trouve sa place au quotidien : thérapeutique, hygiénique ou instrument de séduction, il reflète les mœurs et les idées.

 

 

Flacon à parfum de l'antiquité

L’Egypte ancienne : royaume des parfums

La qualité du sol et du climat a fait de l’Egypte une terre propice aux plantes odorantes.
Préparées par les prêtres-parfumeurs, elles sont utilisées en fumigations pour honorer les dieux et accompagner le passage de la vie à la mort. Les aromates jouent aussi un grand rôle dans la conservation des corps, par embaumement.
Les parfums se mettent par la suite au service de la beauté, sous forme d'onguents, d'huiles ou même, de petits cônes qui, en fondant, parfument les cheveux. Certaines matières, comme les bois odoriférants, sont importées de Libye ou d'Arabie. D'abord stockés dans des récipients en terre cuite, les parfums sont ensuite conservés dans des flacons en albâtre.

Les pharaons utilisaient déjà l’encens et des huiles parfumées. Depuis toujours, le parfum joue un rôle essentiel dans la vie des hommes.

 

Flacon à parfum au temps de l'Egypte ancienne

La Grèce antique : des parfums pour naître, vivre et mourir

Comme en Egypte, on brûle de l'encens pour rendre hommage aux dieux. Le parfum accompagne naissances et mariages et devient une véritable source d'agrément. Les Grecs en usent pour le corps, les vêtements, la maison, le bain, les plaisirs amoureux.

Parfumerie rime aussi avec thérapie : pour Hippocrate, le parfum est " un remède pour soigner les rhumes, les refroidissements et la mauvaise humeur ". La palette des substances s'enrichit d'huiles parfumées aux fleurs qui s'ajoutent aux gommes, résines et baumes.

 

Flacon à parfum au temps de la Grèce antique

 

Au XVIème siècle :

A l’époque, le parfum était le seul moyen de camoufler les mauvaises odeurs. Les aristocrates s’en aspergeaient donc des quantités colossales et couvraient leurs vêtements et leurs perruques de poudres, elles aussi parfumées. Ce subterfuge était réservé aux plus riches.

Le terme de parfum apparaît au XVIème siècle, il évoquait les substances que l’on pouvait brûler comme de l’encens par exemple.

 

 

Au XVIIème siècle :

Il prend son sens actuel qu’on lui connaît.

 

 

Au XIXème siècle :

L’essor du parfum s’est effectué grâce au développement de l’industrie au XIXèmesiècle. L’essor de la chimie a profondément modifié la parfumerie et ses techniques de fabrication. La synthèse a notamment permis aux parfumeurs d’accéder à de nombreuses matières premières qui n’existent pas à l’état naturel. Ainsi, depuis la fin du XIXème siècle, la chimie joue un rôle de plus en plus important en parfumerie.

Ce n’est qu’à la fin du XIXème siècle que née la fabrication de produits de synthèse odorants. Celle-ci est capable de remplacer les extraits de fleurs.

En 1889, un certain Guerlain lançait Jicky, le premier parfum composé d’essences synthétiques.

 

 

Flacon de Jicky de Guerlain

De nos jours :

Les molécules synthétiques représentent 98 % de la totalité des substances utilisées en parfumerie (source ?).

Ce pourcentage s’explique du fait que la synthèse représente de nombreux avantages. Tout d’abord, certaines odeurs comme elles du muguet ou du lilas n’avaient jamais pu être extraites bien que le parfum qu’elles dégageaient fût plus que prometteur.

Désormais, grâce aux progrès dans le domaine de la chimie organique, leur synthèse est possible.

D’autre part, le coût de fabrication des essences végétales, les quantités de fleurs et les difficultés d’approvisionnement liées aux conditions climatiques ou économiques ont rendu obligatoire le recours aux molécules de synthèse.

De même pour les fragrances issues des sécrétions produites par les animaux : depuis l’apparition de leurs équivalents synthétiques, les matières premières animales ne sont quasiment plus utilisées pour des raisons évidentes de protection des animaux (à noter qu’elles ne sont cependant pas interdites).

 

Les fonctions du parfum sont d’apaiser, de purifier ou de séduire. Le parfum a une utilité thérapeutique. Il est également utilisé quotidiennement pour des bains, des soins beauté.

Depuis l’antiquité le parfum était réservé pour les personnes les plus riches, certains en faisait même des collections appelé plateau parfum.

 

Flacon Flower Bomb de Victor&Rolf

 

B. Changements des Professions et Catégories Socioprofessionnelles : une augmentation significative


Le parfum est un produit de luxe qui ne cesse de se démocratiser, en effet il arrive désormais dans les rayons de grande distribution. Son usage n’est donc plus réservé exclusivement aux catégories aisées. Son secteur connaît d’importantes mutations depuis quelques années.

Parallèlement, ils séduisent non seulement les femmes, mais aussi de plus en plus les hommes, les jeunes et même les enfants.

Sur les dix dernières années l’activité du secteur a augmenté en moyenne annuelle de 5.9% (source ?). En France, 170 000 flacons de parfums sont vendus chaque jour (source ?).

Des déclinaisons des grandes griffes, comme Fleur d’interdit de Givenchy ouTendre Poison de Dior, sont crées. Ces versions, plus légères sont destinées aux jeunes filles. En effet, elles évoquent ceux des " grandes " à des odeurs moins " femme mature " et parfois à des prix plus abordables. Car cette clientèle adolescente est évidemment sensible au prix. Selon notre sondage, on remarque que les jeunes de 12 à 16 ans mettent, en moyenne, 30 à 49 euros pour un flacon de parfum.

 

 

Tendre de poison de Dior                                                          Fleur d'interdit de Givenchy

 

 

 

Les marques ne cessent de décliner des senteurs diverses et variées afin de séduire des cibles diverses et variées, allant de la personne âgée à l’enfant et touchant toutes les Professions et Catégories Socioprofessionnelles.

La fabrication des produits de synthèse sera à l’origine de la baisse des prix. On fabrique ainsi des parfums en série qui permet des prix plus abordables.

Certains composés naturels très chers ou très difficiles à se procurer (c’est le cas par exemple des essences animales) ont été remplacés par des produits synthétiques. Cette évolution a permis de faire que le parfum ne soit pas un produit inabordable, notamment grâce à l’apparition de nouvelles maisons (Guerlain, Piguet, Coty) à la même époque.

Les composés synthétiques permettent aussi dans certains cas de préserver la flore (déforestation, plantes en voie de disparition…) et la faune (les muscs synthétiques préservent les animaux tels civette ou bouquetin à musc).

Les parfums synthétiques ont donc des avantages économiques, puisque avant les années 1900 les parfums n’étaient accessibles qu’aux classes aisées.

Peu à peu le parfum est devenu un produit de grande consommation mais est resté néanmoins un produit de luxe.

 



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site