Le parfum touché par la crise

 

L'Oréal, Chanel, les plus grands

noms du secteur enregistrent

des chiffres à la baisse fin

2008 ...


L'Oréal pour la première fois depuis de nombreuses années enregistre une baisse de son chiffre d'affaire et mise sur des produits plus accessibles pour passer la crise.

Le numéro un mondial des cosmétiques va adapter son modèle à la crise, en lançant des produits moins chers. Le groupe poursuit également la réduction de ses coûts, en gelant les embauches en 2009.

 

Après l'Oréal, c'est a utour du groupe de luxe Chanel d'annoncer des suppressions de postes, suite aux difficultés rencontrées en ces temps de crise


L'information a été confirmée par la CGT : Chanel va mettre fin à 200 contrats à durée déterminée et intérimaires, ce qui représente environ 10 % des effectifs de production, et ce dès le 31 décembre. Les secteurs du parfum, des cosmétiques et des accessoires seraient les premiers touchés.
Cette décision est justifiée par la forte baisse d'activité de Chanel, dont le taux de croissance pourrait être nul cette année. Tous les grands noms du luxe souffrent pareillement de la crise et on estime que les ventes pourraient encore diminuer de 3 % en 2009.

 

 

Mais les français, face à la crise, achètent de moins en moins de parfums, et en achètent de plus en plus en grandes surfaces.

Le marché des cosmétiques est aussi moins exposé que celui de l'habillement ou des accessoires de mode aux arbitrages des consommateurs, et pour certains d'entre-eux, ces produits conservent une image de "luxe accessible".

 

Malgré une dimminution du chiffre d'affaires de l'industrie du parfum du à la récente crise économique, certains parfumeurs continuent d'innover comme Guerlain qui vient de lancer à grand renfort médiatique un nouveau parfum pour femme " La Petite Robe Noire " qui deviendra peut-être le succès de la prochaine décennie ....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site